Powertap : le moyeu qui mesure la puissance

Powertap : le moyeu qui mesure la puissance

Le moyeu powertap est maintenant disponible depuis une dizaine d’année sur le marché. C’était jusqu’à 3 à 4 ans le seul concurrent sérieux au SRM. Cependant à son arrivée sur le marché, le challenger américain évita la confrontation immédiate avec le géant allemand en se positionnant sur un segment marché au prix plus faible.

Premières versions filaires puis apparition rapide du standard ANT+

Les premières versions du powertap étaient très pénibles à mettre en oeuvre car il n’y avait pas de système de communication sans fil entre le capteur contenu dans le moyeu et le compteur. De plus, les GPS vélo n’ayant pas encore fait apparition sur le marché, il fallait utiliser le compteur powertap et l’application d’analyse prévu par le constructeur.

Heureusement depuis près de 6 ans, powertap a intégré la communication sans fil entre son capteur et l’ordinateur de bord de votre choix. Il suffit seulement que ce dernier soit au standard ANT+.

Puissance, Fréquence de pédalage, Vitesse, Couple Le système de mesure de la puissance est obtenu à partir de la mesure du couple par des jauges de contraintes contenu à l’intérieur du moyeu. L’unité électronique remonte à la valeur de la puissance puis la transfert via l’unité ANT+ elle aussi intégrée au moyeu.

Outre la puissance, le moyeu Powertap transmet la vitesse, fréquence de pédalage et le couple [1]

Des valeurs quelques fois instables mais un prix abordable pour le plus grand nombre

Le powertap est un outil relativement précis. Certains lui reproche son manque de précision lors des efforts courts mais ce n’est pas à mon sens la plus grosse limite pour l’utilisateur lambda qui n’a pas les mêmes séances d’entrainement que les professionnels. La chose la plus désagréable avec le powertap est sa tendance à envoyer des valeurs de puissance variant assez abondamment et qui demande un peu d’apprentissage pour gérer une effort au train en utilisant la consigne de puissance pour se réguler.

De plus, la mesure de la cadence de pédalage n’est valable que pour un intervalle compris entre 60 et 100 rpm [2].

Malgré tout le powertap reste un très bon et abordable outil d’entrainement. Compter entre 959€ pour une roue powertap avec une jante alu et moins de 1092€ pour le modèle allégé avec une jante carbone. On notera aussi que l’entretien reste peu coûteux car le changement des piles peut être fait directement par l’utilisateur.

Retrouver les autres capteurs de puissances de notre dossier sur la mesure de la puissance :

>> A lire : Le Rotor Power

>> A lire : Les pédales Garmin Vector

Notes

[1] Valeur très intéressante lorsqu’on travaille des séries de sprint

[2] Rotation par minute

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.