Bikepacking : Sea to Summit Hammock – un solution basée sur le hamac pour le bivouac

Bikepacking : Sea to Summit Hammock – un solution basée sur le hamac pour le bivouac

Introduction

Si vous êtes un adepte du bikepacking en autonomie complète, vous devrez opter pour une solution de bivouac. Le hamac est une solution parmi d’autres (tente, bivi…). Dans cet article, je vous détaille le modèle de hamac que j’utilise lors de mes sorties en autonomie sur plusieurs jours. Outre la description de chaque élément composant le système de hamac, j’essaierais d’expliquer pourquoi nous nous (eh oui, nous partons à plusieurs) sommes dirigés vers l’usage d’un hamac et pourquoi.

Il est pléthore de choix en termes de système de couchage pour la randonnée qu’elle soit à pied ou à vélo. La plus courante est sans aucun doute la tente.  Cependant, ce sont nos contraintes qui ont directement orienté notre choix vers un autre système que la tente. En effet, nous concevons notre pratique du Bike Packing uniquement sur la route et de manière rapide, nous ne faisons pas de cyclotourisme. Néanmoins, nous nous arrêtons pour immortaliser des paysages, des lieux ou des personnes singuliers à l’aide de la photo ou de la vidéo (vous pouvez découvrir notre conception du bikepacking dans cet article qui est consacré au-dit bikepacking).
Dans ce cadre, il est important de comprendre que notre matériel doit être contenu dans les éléments de transport et stockage suivant :

  • une sacoche de selle (backbag en anglais)
  • une sacoche de cintre (frontbag en anglais)
  • une sacoche de cadre (framebag en anglais)

soit au total une trentaine de litre de contenance « grand maximum » et des dimensions maximales à respecter. Dans ce cadre, les tentes à armatures sont souvent : soit trop volumineuses soit les armatures sont hors gabarit vis-à-vis des dimensions maximales de notre kit de sacoches en provenance de Rapha ou Apidura. Or la seule solution permettant une réelle compacité est la tente ultraligth dénommée Duplex de chez Zpacks. Cette tente aurait pu être parfaite tant en termes de poids qu’en termes de compacité. Cependant, elle nécessite d’avoir des bâtons de marche pour la monter, ces bâtons servant de structure à la tente. Cette particularité l’a de facto exclu du champ des possibilités.

C’est donc suite à cette veille, quasi infructueuse, que nous avons élargi le champ des possibilités et le hamac est rentré dans l’équation. L’offre en termes de hamac est également très riche. Néanmoins, nous avons arrêté notre choix sur le système de la marque «Sea to Summit» et ceci pour plusieurs raisons :

  • un système unique qui évite de mêler des produits d’autres marques au risque d’avoir un système sous-optimal.
  • un système d’attache, certes propriétaire, mais extrêmement rapide et fiable
  • un système globalement léger tant au niveau des hamacs du marché qu’au niveau des systèmes de bivouac en général

Le système que nous présenterons n’est pas sans défaut, nous ne manquerons pas de présenter les limites de ce système lors de la présentation détaillée des éléments qui le compose :

  • d’un hamac
  • d’une moustiquaire
  • de fixation
  • d’un tarp
Le système de hamc Sea To Summit Hammoc au complet

Allez, c’est parti pour la présentation de chaque élément.

Le hamac : Sea to Summit Pro Hammock


Le Pro Hammock est un hamac qui est ce qu’il y a de plus courant à première vue, mais à première vue seulement. En effet, ce hamac est construit dans un nylon cordura ripstop 70D, ce qui fait que ce dernier est très léger et très résistant.
On a donc au final, un produit qui pèse 360gr pour une compacité d’un litre une fois compressé. Les dimensions du hamac monté sont de 3m x 1.5m et le poids maximal supportable est de 180kg.
Au final, ce produit comme tous les produits Sea To Summit est dans la fourchette haute pour ce genre de produit sans toute fois être complètement farfelu puisqu’on peut le trouver aisément en dessous des 60€.

Sea To Summit Hammock – Le hamac seul
Vue globale du hamac partiellement sortie de son sac de compression
Détails du système de fixation du hamac

NB 1 : ce hamac est disponible en 2 tailles dites simple ou double . Il faut bien comprendre que la version double ne permet pas d’être deux dans le hamac comme on pourrait être deux dans une tente double. Ce hamac est juste un peu plus grand pour un peu plus de confort si vous être grand et/ou corpulent.
NB 2 : ce hamac se décline dans une version ultraligth ce qui permet d’abaisser le poids du hamac à 155gr. Cette version est faite en Nylon 20D qui forme une sorte de tissu mesh et qui est très peu isolant et/ou respirant ce qui est à prendre en compte en fonction de la zone géographique où vous souhaitez voyager.
NB 3 : ce hamac livré seul, il ne contient pas le système de suspension que présentons ci-dessous.


Les fixations : Sea To Summit Hammock Suspension Strip


Le hamac, Sea To Summit Hammock,  possède à ces extrémités des attaches de forme hexagonale qui peuvent être raccordées à des mousquetons classiques ou au système de suspension Sea To Summit qui possède des éléments mâles qui s’insère en quelques secondes dans l’attache du hamac. L’avantage des ces suspensions est qu’elles sont compactes, rapides à installer et robustes. En effet, elles ne nécessite pas de faire de nœuds. On fait le tour de l’arbre on passe la partie mâle de l’accroche dans la fixation et sert sur l’arbre et le tout est joué en quelques secondes. Ces suspensions sont livrées dans un petit sachet de 0.3 — 0.5 L (je ne saurais dire exactement) et elles sont très simples à replacer dans celui-ci après usage. Ce sachet peut être placé directement dans le sac du compression du hamac. En termes de poids, elles ne pèsent que 170gr et supportent une charge maximale équivalente au hamac soit 180kg. Elles sont dimensionnées pour pouvoir accrocher le hamac entre 2 arbres séparés au maximum de 6.5m pour des arbres de 70-80 cm de diamètre. Dans cette configuration, il vous faudra monter les suspensions à environ 2.5m par rapport sol (cette valeur peut être calculée à l’aide d’un calculateur comme celui-ci), ce qui en fait une hauteur importante. Pour vous situer, à peu près ce que cette valeur représente, c’est la hauteur des plafonds des maisons contemporaines! Il vous faudra donc lever pas mal les bras pour fixer votre hamac dans cette configuration. Donc au final, il faut retenir que ces suspensions vous permettent une installation sur un très large spectre de configuration, c’est-à-dire entre 3.5m et 6.5m.

Suspension straps permettant l’attache du hamac
Détails des anneaux d’attache rapide du système de suspension

NB : Ces suspensions sont disponibles en version dites ultraligth pour un poids de 77gr. Pour cette version, il vous faudra compter une dizaine d’euros supplémentaires. Il faut noter que la charge maximale acceptable est de 136 kg. Il faut également prendre en compte que ces suspensions sont 0.5m plus courtes que la version standard. Il n’y a pas de petites économies pour gagner un peu de poids.


Protection des arbres : Sea To Summit Hammock Tree Protector


La largeur des suspensions du hamac, Sea To Summit Hammock, n’est pas très importante et peut abimer les arbres. Pour solutionner ce problème Sea To Summit propose des sangles pour positionner sur l’arbre sans l’abimer ces sangles dites « tree protection ». Ces sangles sont beaucoup plus larges que les suspensions en elles même ce qui réduit les contraintes sur l’écorce des arbres.

Rien de très particulier à en dire, si ce n’est que le système d’accroche est le même que sur hamac. On a donc quelque chose d’hyper facile à fixer et à mettre en œuvre. Cependant c’est un accessoire en plus à prendre et dont le poids n’est pas vraiment négligeable pour ceux qui vise l’ultraligth. En effet, ces sangles pèsent 135gr soit presque autant que le système de suspension présenté dans la section précédente.

Tree protectors – attache permettant de ne pas blesser les arbres où vous installerez votre hamac (élément facultatif)
Détails du système de suspension et de protection des arbres
Comparaison de la différence de largeur entre le la sangle de protection des arbres et la sangles de suspension

On notera que les sangles restent optionnelles en termes de système d’attache, mais elle propose l’avantage d’augmenter la longueur de votre système de suspension. À vous donc de choisir si vous les prendrez, ou pas…


La moustiquaire : Sea to Summit Bug Net


La moustiquaire est un élément incontournable d’un système de couchage en général et encore plus dans le cas du hamac. Et effet, contrairement à une tente, le hamac n’est pas fermé et la moustiquaire n’a pas seulement comme rôle d’empêcher les petits insectes, comme les moustiques, de rentrer, mais tous éléments extérieurs qui pourrait nuire à votre sommeil ou vous nuire tout court (comme les noyaux de cerise, balancés volontairement par des oiseaux vicieux… Véridique…)).
Le modèle proposé par Sea To Summit est parfaitement adapté au système de hamac présenté plus haut, puisqu’il est conçu pour! L’installation est donc très simple. Je pense qu’il ne faut pas plus de 3 minutes pour l’installer. En effet, il suffit de passer le hamac à travers la moustiquaire au moment du montage, d’installer une petite armature pliable pour que la moustiquaire « se tienne » dans le sens de la largeur. On finira par attacher la fixation aux attaches de hamac et tendre cette moustiquaire.

Hammock Bug Net – la moustiquaire du système Sea To Summit
Vue globale de la moustiquaire et de l’armature permettant de la rigidifier dans le sens de la largeur.
Détail du système de fixation de la moustiquaire

J’ai trouvé cette moustiquaire très très simple à installer, comme je l’indique plus haut. Cependant, les cordelettes pour mettre la moustiquaire en tensions sons trop courtes notamment lorsque la distance entre les arbres dépasse 5,5m. Dans ce cas, il faut prévoir de la cordelette et un mousqueton (pour gagner du temps) pour permettre une installation aisée. Je reviendrais sur ce point un peu plus bas.


Le tarp : Sea to Summit Tarp


Le tarp est le dernier élément du système de couchage. Pour ceux qui ne sont pas des spécialistes du bivouac, le tarp est une toile étanche qu’on place par-dessus le hamac ou un sac de couchage pour se protéger du vent et de la pluie. Cette toile est dotée de cordelettes pour pouvoir :  1- se fixer à l’arbre 2- fixer le tarp au sol.
Pour ce tarp en particulier, il y a 2 cordelettes pour l’accroche aux arbres. À ceci, s’ajoutent des cordelettes sur un côté et deux de l’autre pour la fixation au sol. La fixation au sol est réalisée à l’aide de sardine. Attention, ces sardines ne sont pas fournies avec le Tarp. Au prix de celui-ci (on le trouve en général aux alentours de 100€), on peut trouver dommage que les sardines ne soient fournies, mais au moins vous pourrez choisir : 1- modèle de bonne qualité, 2- un modèle adapté aux sols où vous vous rendez.

Hammock Tarp – un pentagone permettant de vous mettre à l’abri du vente et de la pluie
Vue globale du tarp en partie sortie de son système de compression
Détails du système d’accroche et de tension du tarp

Du côté des dimensions et du poids, le système pèse 330gr et mesure 3.6mx2.8m (boite englobante).

Limites :


Pour la pratique du bikepacking que nous avons et les contraintes que nous nous imposons, le hamac est une bonne solution, mais il possède quelques limites :

  • il vous faudra des arbres pour installer celui-ci. C’est bête, mais si vous partez pour l’Islande ou d’autres zones désertiques, ça va être compliqué en hamac…
  • si les températures sont en dessous de 10°C , il sera nécessaire d’isoler votre hamac en bloquant de l’air à proximité de votre hamac. Pour cela, on utilise ce qu’on appelle un Under Quilt ou encore Hammock Quilt. C’est une sorte de sac de couchage qu’on place sous le hamac. Le problème de ce genre d’élément est qu’il prend à lui seul une place équivalente à 6 L dans le meilleur des cas. Il vous faudra donc prévoir son stockage, et sur du bikepacking ultraléger, cela est un problème qui va peut être vous obligez à augmenter la taille de votre bagagerie.

Exemple de montage en photo

NB : Le montage est réalisé ici sans le tarp.

Montage complet
Détails de la suspension autour d’un arbre
Détails du position de la moustiquaire
Système de fixation rapide la suspension
Détail de l’installation de la moustiquaire
Hamac complet avec un passager à l’intérieur
Un passager clandestin…

Compléments ou éléments utiles :

  • 2 mousquetons de petite taille et de la cordelette en dyneema. Nous avons vu que bien que l’installation de base soit extrêmement aisée et facile, elle peut l’être nettement moins quand les arbres sont trop éloignés au-delà de 6 mètres. Cette cordelette, vous permettra d’avoir des points d’ancrage autour de l’arbre permettant d’avoir une installation parfaite du tarp et de la moustiquaire. J’entends par là que cela permettra d’avoir un  tarp parfaitement tendu et à la bonne hauteur ce qui n’est pas possible si vous vous reprenez directement sur les suspensions du hamac. En effet dans ce cas, la moustiquaire et le Tarp sont généralement trop bas.
  • Une lampe frontale, comme par exemple la Petz Bindi qui présente l’avantage d’être compact robuste et performante en termes de qualité d’éclairage. Ce genre de lampe vous permettra un confort maximal lors d’une mise en place de nuit et lors d’une nécessité de bouger pendant la nuit, pour satisfaire un besoin naturel, pour modifier en catastrophe la configuration de votre tarp parce que le vent a tourné ou que vous prenez la pluie… 
  • Des sardines. Pas des sardines à l’huile (OK je sors…), mais des modèles résistants pour sol dur, sont un très choix. Je vous conseille le modèle de chez MSR : MSR Core 6in Tent Peg
  • Enfin un bon petit add-on utile est le Hamac Gear Sling toujours de Sea To Summit, ce petit hamac se place sous votre hamac et permet de stocker vos affaires à proximité et non à même le sol. De cette manière, vous pouvez stocker vos affaires précieuses (caméra, téléphone, bagagerie…) près de vous à l’abri de la pluie, car elles seront sous le hamac principal et le tarp. D’autre part, l’accès à d’éventuels malfaiteurs sera rendu difficile, car nos affaires seront dans la moustiquaire ce qui requière d’ouvrir le zip de celle-ci. Certes, il existe des pic-pokets très adroits, mais le risque le vol se trouve ici fort réduit.

Tester complètement votre setup avant de partir. En effet, cela évite les déconvenues comme cela a pu nous arriver lors de notre premier voyage. Par exemple, nous n’avons pas testé le montage du tarp au préalable. Nous avons monté pour la première fois celui-ci en pleine nuit alors que l’orage et la pluie menaçaient. Grosse galère : comment le fixer sur les arbres? Où placer les sardines pour être protégé au maximum? C’est dans cette galère que nous avons noté pour l’avenir qu’il nous faut 2 mousquetons et un peu de cordelette dyneema pour la fixation optimale du tarp. De plus, il convient de faire l’installation du tarp à chaque fois et au moment du couché du soleil plusieurs raisons : 1- ça permet d’être mieux protégé du vent / 2- c’est moins la merde et pis c’est tout!!!!

Liens pour acheter ce matériel :

NB : les liens qui suivent sont des liens affiliés, on faisant l’achat par ceux-ci, nous touchons une petite commission qui nous permet de faire vivre ce site et financer du matériel pour réaliser nos reportages. De votre côté, le prix est strictement identique.

Le hamac : Sea to Summit Pro Hammock
Les fixations : Sea To Summit Hammock Suspension Strip
Protection des arbres : Sea To Summit Hammock Tree Protector
La moustiquaire : Sea to Summit Bug Net
Le tarp : Sea to Summit Tarp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.