Capteur de puissance : Le SRM

Le capteur de puissance SRM est la référence des capteurs de puissances. En effet, c’est historiquement le premier à avoir été disponible sur le marché et à avoir été utilisé par les professionnels. C’est d’ailleurs à l’heure actuelle le capteur le plus représenté sur le marché.

Pourquoi ?

C’est assez simple en fait. Pendant plus d’une décennie le SRM était le seul outil de mesure de la puissance permettant la réalisation d’expérience sur le terrain pour les chercheurs en physiologie (comme Frédéric Grappe par exemple), et comme ces mêmes chercheurs sont bien souvent des entraineurs de coureurs élites et/ou pro, il encourage consciemment ou inconsciemment à leurs « élèves » d’utiliser un pro dont il conseille les caractéristiques et les qualités.

 

Cependant, ce capteur est nettement moins répondu dans le monde amateur, sans aucun doute à cause de son prix très élevé. Par exemple en 2013, le premier prix, c’est à dire le FSA Gossamer avec le SRM était à 1890€ pour un poids de 1067gr (+200gr) par rapport au pédalier initial. Pour les modèles hauts de gamme comme le Shimano 7900, il vous faudra débourser 3009€ (le poids de ce modèle est de 910gr). A cela, il vous faudra rajouter un ordinateur de bords soit compatible ANT+ (Garmin Edge 810 par exemple) soit le compteur PCV7 de chez SRM qui à l’avantage d’être très ergonomique, mais vendu à prix d’or : 710€

Au niveau de la disponibilité, on notera que le capteur est disponible avec un grand nombre de pédaliers soit en denture standard soit en soit en compact. Le constructeur allemand a même rendu disponible des modèles pistes et VTT.

srm

 

Cependant tout n’est pas si rose arc le SRM, car même si la fiabilité est généralement bonne, le changement de batterie nécessite un passage par la case SAV et le tarif est encore une fois plutôt onéreux : 160€. L’autre gros inconvénient du SRM est qu’il ne différencie pas la puissance Gauche-Droite et limite donc l’analyse et la planification du rééquilibrage sur les 2 jambes.

 

 

Pour aller plus loin :

>> A lire : Le capteur de puissance de pioneer

>> A lire : Un nouveau Power2Max en 2014

>> A lire : Les moyeux powertap

>> A lire : Les pédales Garmin Vector

>> A lire : Les avis d’utilisateurs sur les pédales Garmin Vector

 

 

Et vous êtes vous utilisateurs du SRM? Qu’en pensez-vous ?

3 thoughts on “Capteur de puissance : Le SRM

  1. Bonjour Cédric, tout d’abord merci de nous présenter ton expérience et tes avis sur le matériel.
    Une petite remarque, le changement de batterie sur SRM peut être réalisé par toute personne un tant soit peu bricoleuse. Il suffit d’acheter une batterie (ou deux cela dépend des modèles) ref EVE EF 65 1625 QTC 85, google vous donnera le nom d’un site marchand la commercialisant, pour info 16 euros avec le port, et ensuite d’ouvrir le SRM, la procédure diffère suivant les modèles. Là aussi google vous donnera accès à divers tuto comportant des explications et des photos, ensuite il suffit de de retirer la batterie déchargée, introduire la nouvelle et refaire les soudures avec un fer à souder standard, vérifier que le courant passe bien avec un multimètre (le mien 5euros) et ensuite refermer le couvercle en repositionnant soigneusement les joints garnis de silicone. Puis recalibrer le SRM, là aussi la procédure diffère si vous utilisez un garmin ou un PC 5,6 ou7. Une recherche google ou youtube vous aidera.
    Pour ma part j’utilise un garmin 500, là pas besoin de faire un étalonnage avec des poids comme avec un PC. L’étalonnage se fait simplement au niveau du garmin. Mon compagnon d’entrainement (poids similaire au mien) est aussi équipé d’un SRM, j’ai pu vérifer que les valeurs étaient cohérentes après/avant.

  2. J’ai essayé de charger un document word contenant des photos, mais celles-ci n’apparaissent pas. Donc voici 2 liens pour changement Batterie d’un duraace:

    http://www.thetallcyclist.com/2012/11/srm-dura-ace-battery-replacement-at-home-made-easy/
    http://www.cyclohire.co.uk/srmbatterychange.html.

    Je possède un specialized (1 seule batterie), pour l’ouvrir c’est par le coté extérieur, l’enlèvement du capot se fait avec un tournevis de précision en s’appuyant sur l’épaulement au niveau de la petite encoche. (avant, il convient de demonter l’étoile de la manivelle).

    La procedure pour calibration avec garmin 500:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.