[Dossier capteurs de puissance] Le Pioneer SGY-PM900H

Le géant de l’électronique avait fait circulé au printemps un communiqué de presse avec des informations sur son nouveau système de mesure de puissance. On avait même pu le voir sur le vélo de Lars Boom au mois de Mai.

Le système est formé par un capteur, évidement, mais aussi un un ordinateur de bord.

Le système de mesure de puissance est en 2 parties :

  • une partie qui mesure la déformation de la manivelle gauche ainsi que l’accélération grâce à l’accéléromètre placé dans ce même boitier

  • un transmetteur ANT+ qui se place entre les plateaux et qui est maintenu par 2 colliers .

La précision de mesure annoncée est de 2% ce qui place le Pioneer dans le groupe des système les plus performants (SRM 1%, Powertap 3% par exemple). Ce système est alimenté par des piles boutons très répandus (à l’inverse de CR2540N du Power2max disponible quasiment uniquement chez Renata) : des CR2032 en 2 exemplairesL’autonomie du système de mesure est de 200h soit la même qu’un powertap. La transmission est assurée via le standard ANT+.

On notera que système de mesure est uniquement disponible pour lespédaliers shimano Dura-Ace 9000 et 7900 (et 7950) ce qui limite un peu les possibilités d’utilisation, car shimano ne propose ses pédaliers qu’avec des axes de 24mm. Il faudra donc utiliser des adapteurs pour une utilisation sur des BB30, ou BB386…

L’ordinateur de bord

L’ordinateur de est vraiment une très belle pièce, on ne peut qu’observer l’expérience de Pioneer dans le domaine de l’électronique et de l’ergonomie. En effet, le compteur SGX-CA900 est une réussite autant au niveau de l’esthétique que de l’interface homme machine.

Il se démarque de la concurrence en proposant la possibilité d’afficher en temps-réel un graphique permettant de représenter la puissance développée par chaque jambe ainsi que les forces appliquées tout au long du cycle de pédalage.

Le poids reste raisonnable car pour 126gr vous bénéficier d’un appareil ayant une dalle tactile d’une résolution de 320×240 pixels mais ayant des caractéristiques proches d’un smartphone :

  • gps
  • connexion mini USB
  • ANT+
  • Capteur de pression atmosphérique
  • 8Go de mémoire soit 2Go pour le système et 6Go pour l’utilisateur ce qui permet de mettre allègrement les cartes GPS d’un continent en entier [1]

Un système intégré

Pioneer a conçu son produit de façon globale et propose donc un outil en ligne pour la récupération et l’analyse des données.

La plateforme en question est disponible à l’adresse : cyclo-sphere.com

Même si l’effort de développement est conséquent, il nous semble dommage de ne pas avoir pensé à utiliser un système plus ouvert et favorisé un outils d’analyse comme WKO+ou même strava

En conclusion :

Système performant mais relativement fermé

Le Pioneer est un très bon système de mesure de puissance en termes d’intégration et de précision mais qui demande l’utilisation uniquement des manivelles shimano ce qui en fait un matériel un peu trop fermé à mon goût.

Positionnement haut de gamme

Quelques interrogations subsistent encore sur la disponibilité sur le marché français ainsi que le prix. Il se murmurait un montant de 2000€ (ordinateur de bord compris)dans les allées de l’eurbike.

A lire les articles du dossier sur la présentation des capteurs de puissance :

>> A lire : Le Rotor Power

>> A lire : Les pédales Garmin Vector

>> A lire : Le Powertap

>> A lire : Un nouveau Power2max en 2014

La vidéo du teaser

Notes

[1] Nous utilisons pour notre part des cartes gratuites. La carte Europe de l’Ouest fait 4Go et disponible sur ce liens : http://osm.blog.mantlik.cz/download/

One thought on “[Dossier capteurs de puissance] Le Pioneer SGY-PM900H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.