Eclaircissements, erreurs et manipulations autour des Watts de Chris Froome

Eclaircissements, erreurs et manipulations autour des Watts de Chris Froome

Logo_Team_Sky.svgDepuis la première étape de montagne, la polémique sur la domination de Chris Froome et des SKY nourrit la polémique sur les réseaux sociaux et auprès des commentateurs du tour.

Pour rappel, quelques heures avant la première étape de montage une vidéo de l’étape gagnée par Froome au sommet du Ventoux en 2013, inscrustant des données de puissance sont publiées par Antoine Vayer (lien) est publié sur différents réseaux sociaux (youtube, dailymotion…). Ces données semblent provenir d’un hacker ou d’une taupe chez SKY. L’authenticité de ces informations semble ne pas avoir démenti par la SKY pour le moment. L’analyse de ces informations tend à montrer que les performances de Froome sur cette ascension sont louches. La meilleure analyse de cette vidéo reste à mon sens celle du docteur Jean-Pierre de Mondenard que vous retrouverez ici. En effet, celui-ci démontre que plusieurs voyants orange sont allumés, en particulier la fréquence de pédalage très élevée et l’absence de dérive cardiaque malgré les à-coups liés aux différentes accélérations.

Revenons-en à l’ascension de la Pierre Saint-Martin. La SKY et Chris Froome écrasent la concurrence dans l’unique ascension de la journée. La polémique monte, les réseaux sociaux s’emballent, les journalistes de France TV considérés comme trop complaisants à l’ère Amstrong se lâchent et émettent des doutes. La domination et la facilité à scorer ne sont pas sans rappeler l’époque Armstrong. Quelques heures après l’arrivée les premières estimations de puissance arrivent. Une source que je considère comme fiable (voir le site de Quentin Leplat) annonce 426W soit une performance digne de l’ère Armstrong.

Depuis la fin de cette étape, la SKY est attaquée de toutes parts, un reportage de Stade 2 présente une estimation de la puissance de Froome, émission à laquelle Dave Brailsford manager de la Sky est l’invité. Un invité qui se débarrasse des questions sur le rapport poids puissance de Froome en indiquant qu’il ne connait pas le poids de son coureur. Une hérésie quand on sait le niveau de perfection voulu par la SKY dans son approche du métier.

Suite à cette émission 20 minutes publie un coup de gueule de Fred Grappe sur l’approche du chercheur contacté par France 2 pour réaliser l’analyse des données de puissances.

Ce matin (mardi 21 juillet), le monde publie un article d’Antoine Vayer qui met également le caractère étrange de la performance de Chris Froome et l’incite à rendre public toutes ces données

Quelques heures plus tard, la sky dans sa conférence de presse en cette journée de repos, publie des données macro de Froome.

On va pouvoir enfin y voir plus clair!

Quels sont ces chiffres :

414W pendant 41’33 »

97 RPM

67,5kg

5,78W/kg

414W c’est donc très très proche des valeurs mesurées par les valeurs de Vayer et Leplat :

– Vayer 429 W étalon soit 407 W pour 67,5kg

– Leplat 426 W étalon soit 410 W pour 67,5kg

Ah! Tout va bien donc 5,78kg soit un poil de cul en dessous de la limite physio (5.8W/kg en pendant 45′) annoncé par de nombreux experts dont Fred Grappe.

Ouf Chris va pouvoir finir le tour sereinement!!!

 

NON NON, LE SERVICE COM DE LA SKY, NOUS PREND POUR DES JAMBONS

Démonstration :

Dans un premier temps comment la sky obtient ce chiffre de 5.78kW/kg. A priori, il semble qu’il procède de la façon suivante :

414W dont on va prendre que 94%, car les plateaux ovales surestiment la puissance de 6% (on y reviendra) soit 414 x 0.94 = 389.16W qu’on divise par le poids de l’ami Froome 67.5kg soit 389.16/67.5 = 5.7653W/kg.

Super!!! Chris est juste exceptionnel, il ne passe pas de l’autre côté de la frontière (5.8W/kg), OUF! Circuler, il n’y a rien à voir!

Sauf que la soi-disant surestimation de la mesure de la puissance à cause des plateaux symétrique n’a pas lieu d’être, car, en d’autres termes cela voudrait dire que la puissance la part de puissance supplémentaire est apporté par les plateaux osymétric. Cela voudrait dire que les plateaux apportent un gain de 6% à la performance soit ici presque 25W ce qui n’a jamais été établi par les différentes études de la littérature dont un mémoire de master encadré par Fred Grappe.

D’ailleurs si on pouvait gagner 25W soit quasiment un niveau de PMA (unité de mesure de la cylindrée des moteurs physiologique des cyclistes), pourquoi la concurrence ne s’y met pas? Pourquoi le team SKY n’est pas complètement en osymétric?

C’est juste un mensonge, il n’y a pas de gain de 6%, Froome a développé 414W point! Et d’ailleurs c’est vérifié par Leplat et Vayer.

Donc le rapport poids puissance de l’ami Froome est 414/67,5 = 6,13333 W/kg soit très beaucoup… soit des scores atteints et parfois dépassés uniquement par les chaudières de la fin des années 1990 et celles de l’aire Armstrong.

Donc la SKY est encore dans un exercice de communication, dans l’idée de nous faire avaler des couleuvres, mais devant de si faibles arguments, la polémique ne va pas se dégonfler à moins que l’ami Froome sous pression de la patrouille ou du Team casse le moteur dans les alpes…

To be continued…

Questions subsidiaires :

Mais à quoi joue Fred Grappe dans son coup de gueule dans 20 minutes?

On est droit de se poser la question, est ce que l’analyse de l’expert de France 2 est mauvaise au point de déclarer : « j’ai mal à mon sport » en voyant la démarche déroulée dans le reportage. Mais que reproche Grappe à Pierre Sallet? Où est l’ « escroquerie scientifique »?

1- La limite stricte de 7W/kg utilisé par l’expert

2- Le poids utilisé par Sallet qui est faux

3- Juger sur la PMA n’est pas juste, car dépendant du protocole

En ce qui concerne la limite dopé vs non-dopé, je pense que Grappe n’a pas vu le même reportage que tout le monde qu’il n’est pas indiqué qu’au-dessus ou en dessous c’est une preuve de dopage, mais qu’au-dessus on est en droit de se poser des questions!

Concernant l’hypothèse de poids utilisée par Sallet, elle est fausse on le sait Grappe a juste sur point. Sallet annonce utilisé 71kg dans ces calculs alors que le poids réel 67,5kg (info sky). Sauf que Sallet émet des réserves sur la variable de poids et annonce utiliser 71kg sachant que la probabilité que l’erreur soit en faveur de Froome dans son calcul est très élevée.

Concernant le fait de juger sur la PMA qui n’est pas une bonne solution, Grappe préconise en lieu et place une analyse sur un gros le profil de puissance. Etrange dans son livre (page 396), utilise pourtant les CP20 (temps de maintien de 20 minutes) pour définir des performances étranges!!! Et pourtant, il sait comme tout le monde qu’avec des points de CP10 – CP15 – CP20 – CP40, on peut extrapoler une PMA donc CP20 et PMA sont corrélés donc on peut utiliser la PMA pour comparer, ce n’est pas interdit!!! Enfin Grappe, nous dit que des paramètres chaleurs, protocoles, pression, altitude font que les valeurs labo sont différentes des valeurs terrains. Certes, c’est vrai, mais tous ces éléments font que la PMA mesurer sur le terrain est inférieure à la PMA mesurer en labo. Donc c’est en faveur de Froome. Imaginer s’il fallait relever le 7.04W/kg de PMA d’au moins 10%???

 

Au final, je ne sais pas si le reportage de Stade 2 sert le vélo, mais l’interview de Fred Grappe, elle, ne sert pas la science et pourtant c’est sensé être l’EXRPERT Français.

Enfin, il a son avis sur la question, mais ne donne pas. Pourquoi?

Doit-on rendre publique les données? 

C’est une des questions posées à Grappe. Il nous dit que non, car c’est trop personnel. OK, mais, moi, je crois que oui! En effet, dans tous les cas, les contrôles sont déjà très invasifs dans la vie des coureurs : contrôles inopinés + le système de géolocalisation ADAMS. C’est que c’est plus invasif de publier les W directement sur un média du type strava?

On pourrait nous avancer que c’est donner à l’adversaire les clefs de ces méthodes d’entrainement et donc les clefs de la réussite. Peut être, mais in-fine, on sait que chaque individu est unique et qu’un plan d’entrainement pour un athlète A ne fonctionnera pas nécessairement pour un athlète B.

Donc oui, on pourrait, ça ne couterait pas grand-chose et ça permettrait d’être transparent d’avoir des données à croiser avec le passeport biologique qui, lui, a été très mis à mal par une étude précédemment présente dans stade 2 (lien)

 

Conclusion

Les derniers éléments versés au dossier ne permettront pas à court terme de détendre l’atmosphère et de dissiper les doutes sur les performances de la SKY et Chris Froome. Dans la tête des gens, Froome a déjà perdu le tour c’est un fait comme l’écrivait Laurent Vergne pour l’eurosport.

Personnellement, je n’ai pas trop doute sur la question et je pense que les SKY sont dans une tentative espérée de manipulation de l’opinion, mais, il parte de trop loin, aucune chance pour eux de réussir. Les spectateurs ne sont plus dupes, Mr Armstrong les a trop fourré par le passé!

 

6 Comments

  1. Cédric, concernant Grappe je te rejoins totalement. Il tenait des propos similaires au sujet d’Armstrong. Plus ça va moins je le trouve clair…

  2. bonjour ,
    sans etre un specialiste , juste 2 choses :
    -il me semble que ,contrairement a ce que vous dites ,la PMA terrain est sup a la PMA labo .
    -D’autre part pourquoi deduire la PMA de CP 10, CP20,P40 , alors qu’elle se calcule facile (CP5 ou CP6)Je pensais qu’a partir de CP20, on déduisait CP60 ?

    Et puis que fait on du poids du vélo ? Parce que les W du SRM ça sert a monter le bonhomme , mais aussi le velo (contrairement a un test labo)
    Beaucoup d’interrogations ?????
    apres il reste l’intime conviction , mais ça n’a jamais constitué une preuve « scientifique »

    Pierre

  3. Bonjour,
    SRM surestime entre 2 et 3% la puissance avec les plateaux osymétric!!!! c’est une sur-estimation du capteur de puissance (prévu pour calculer la puissance sur un plateau rond) pas un gain. Après aller jusqu’à 6%…
    Je croit que Froome utilise un capteur Stage c’est peut être différent et moins précis…
    Il faut peut être faire un test avec un powertap sur roue arrière et un stage sur le pédalier avec plateau osymetric pour voir les différences de mesure avant d’affirmer que « Sky nous prend pour des jambons ».
    Si on part sur 3% de surestimation: 401.58W sur 41min58 sec soit 5.95 w/kilos pour 42 min d’effort
    C’est peut être à la limite crédible… on verra dans 5 ans…

    Concernant Fréderic Grappe le profile de puissance correspond à l’ensemble de la courbe du CP1″ au CP 2H donc cela prend en compte l’ensemble des CP!!!
    Juste un exemple pour un très bon grimpeur le CP20 et autour de 87% du CP5
    Pour un sprinteur le CP20 sera autour de 80% car le CP5 sera surestimé à cause de la filière anaérobie très développé pour les sprints.
    En gros Frédérique Grappe préconise la courbe complète pour chaque coureur car elle sera différente selon chaque individu et que ces données soient regardable essentiellement par les instances de contrôle. je trouve cela cohérent.
    Si un effort produit pendant une course sort de la courbe de puissance (profile) alors à ce moment on peut ce poser des questions.
    Et je comprend que cette courbe reste privé car les équipes adverses peuvent ce servir de ces données pour mettre en place des plans de contre pour faire sauter un adversaire.

    Franck DETRUIT

    1. Franck, Sky a raison de déduire les 6%. il y a un certain de personnes (tu peux en retrouver les traces sur le net) qui ont fait des tests avec ses plateaux en comparaison avec des ronds avec capteurs SRM et PowerTap. Et effectivement le SRM surestime la puissance de 6%

      1. Bonjour,

        Malheureusement pour eux, on ne trouve aucun trace de ceci. Et il faut préciser plusieurs choses :

        1- Le SRM sur-estime de l’autre de 2% quand il est utilisé avec des plateaux osymétric. Cette sur-estimation est principalement due au fait que le le SRM pour calculer la puissance intègre sur un cercle de rayon constant et celui de l’osymétrique ne l’est pas. Et même en moyenne le rayon n’est pas constant. source

        2- La sky n’utilise plus SRM car ils ont un partenariat avec Stage cycling. Capteur qui est connu pour sous-estimé la puissance. Cette sous-estimation n’est pas en faveur de la SKY au final d’ailleurs

  4. Bonjour
    ce qui reste étonnant, ce sont les mécanismes de défenses engagés par les accusateurs et les accusés. On pense qu’il est chargé mais on a aucune preuve « malheureusement » pour les uns, vous dites qu’il est chargé et bien « prouvez le » pour les autres en sachant qu’il avait mangé 3 cheeses donc on sait pas s’il pèse 68 kg ou 3 tonnes. Perso je pense que la fin du tour est une véritable fumisterie et manipulation de sky car en se faisant grignoter du temps, il a fait croire qu’il était humain sauf que faut pas exagérer il a fait l’effort (remis les watts) au moment ou on croyait qu’il allait perdre bien plus qu’une trente dans l’alpe. Perso je crois que l’on devrait envoyer les mecs de polemploi afin que le contrôle soit efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.