Outils pour le montage de roues artisanales

Outils pour le montage de roues artisanales

Dans cet article, je vous détaille le matériel que vous aurez besoin pour réaliser le montage d’une paire de roue proprement. Par proprement, j’entends une paire de roues fiable, rigide et durable.

Le pied de montage

img_0433

Le premier élément est d’avoir un pied de montage afin de dévoiler et de retirer le saut de la roue. Ce pied doit être rigide et ce doit être sa qualité principale. En effet, quand vous allez faire tourner la roue, rien ne doit bouger car cela faussera l’évaluation du voile et du saut.

Les éléments que j’utilise :

NB : tous mes pieds sont équipés de comparateurs au centième

Lequel je préfère?

La réponse est sans hésitation le P&Klie qui est le plus ergonomique et qui me permet d’être à la fois précis et rapide.

Dans tous les cas, les autres pieds permettent d’obtenir le même précision et d’avoir au final la même qualité de montage. i

Les clés à rayons

Cle-a-rayon-DT-Swiss-Torx-Tricon-aluminium_1235x735

i A première vue, une clé à rayon est une clé à rayons. Un bout de feraille qui permet de tourner le l’écrou autour du filet du rayon!!! En pratique, une clé à rayon doit aussi permettre de transmettre un maximum de force développé par la main et le poignet. Pour cela, elle doit avoir de grandes oreilles!

Elle doit également permettre de conserver l’intégrité de l’écrou. C’est à dire ne pas le marquer (esthétique) et surtout ne pas le déformer (fonctionnel).

Les clés que j’utilise :

Pour être tout à fait complet, j’utilise maintenant la DT dans 99% des cas, car c’est la plus ergonomique et la P&Klie quand j’y suis obligé (roue de faible diamètre : 26″, BMX, vélo porteur…).

Les outils de maintien

Cle-de-Maintien-de-rayon-plat-aerolite-DT-Swiss-rouge_1235x735

La très grande majorité des rayons employés, pour des raisons mécaniques et aéro-dynamiques, sont des rayons plats. Or comme la friction de entre l’écrou et le filet du rayon ainsi que la friction entre l’écrou et la jante ne sont pas nulles, le rayon à tendance à vriller. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de tenir le rayon lors de la phase de mise en tension de la roue. (NB : je trouve également que maintenir le rayon avec l’écrou lors de l’assemblage est également pratique)

L’important concernant cet outil de maintien c’est qu’il soit adapté à la section du rayon utilisé lors du montage. On peut également signaler que l’outil doit être le plus en adéquation avec la forme de la clé. De ce point de vue les outils de maintien DT Swiss sont un «must»

Personnellement j’ai beaucoup d’outils de maintien mais je n’utilise que le Dt Swiss.

i

La jauge de centrage

Une roue sans voile sans saut c’est bien mais, une roue centrée latéralement c’est mieux!

Je vous entends d’ici : «Oui, oui! ben j’ai un pied auto centreur!!!» C’est cool, si vous pensez que la précision de votre pied et bonne et qu’elle n’évolue pas en mal tant mieux mais je pense que vous vous méprisez. En effet à part des pied comme le P&Klie, et encore, sont capables d’avoir un bon centrage, les autres sont une catastrophe. Par exemple, mon premier Park Tools ne centre une roue au centimètre. Autant vous dire que si on voulait les donner comme cela au cycliste, cela poserait quelque problème. Pour en finir avec ces problèmes de centrage, on doit utiliser ce qu’on appelle les jauges de centrages. De nombreux constructeurs en propose mais seul le produit de VAR a pu me satisfaire, Je le trouve ergonomique, solide et proposant une mesure répétable.

Son seul défaut est qu’il nécessite de sortir la roue de pied montage pour faire la mesure, donc si vous utiliser des adaptateurs pour moyeux à axe traversant, il faudrait démonter l’adaptateur à chaque mesure du centrage : un poil chiant… 

Le tensiomètre

tensio-2

J’ai entendu très souvent des prodiges du montage, en général c’est des vieux rabougris qui ne montent des roues qu’occasionnellement et dont les produits ont tendance à assez mal vieillir, qu’ils sont capable de connaître la tension quasi exact soit en touchant le rayon soit en frappant le rayon comme une corde guitare… Ouais ben je dois être mauvais car après pus d’un millier de roues je n’en suis toujours pas capable! En effet, pour moi, comme pour de nombreux monteurs sérieux, le tensiomètre est un outil indispensable pour pouvoir finaliser un montage et lui apporter robustesse et performance.

Les marché des tensiomètre est assez peu fourni, je vais vous faire une analyse des 3 référence les plus connus :

Je vais être très clair, le DT SWISS n’est pas un outil qui peut être utilisé seul dans votre panoplie de moteur. Je m’explique! Le tensiomètre DT SWISS, ne permet de mesurer de faible de tension sur les rayons plats en dessous de 80-90 kgf. Au delà de ses valeurs, il est un outil tout à fait fiable. Cependant, pour mesurer des valeurs plus faible, il faudra utiliser un park tool, par exemple. En effet, le Park Tool étant un instrument très peu fiable en termes de justesse de la valeur, il reste un appareil qui permet d’avoir un justesse de mesure importante.

Par conséquent, en pratique, on utilise le Dt pour mesurer la valeur du coté roue libre (RL), généralement 120 kgf, de manière à ne pas dépasser le maximum tolérable de la jantes. Enfin, on équilibre les tensions du coté ORL avec le tensio Park. Peu importe à la valeur absolue obtenu avec le Park, on l’utilise uniquement en lecture relative pour garantir un équilibrage des tensions à +- 5%, ce qui en pratique correspond à une graduation.

Le dernier tensiomètre intéressant du marché est le FSA dont la production a été stoppé mais qu’on retrouve sous de design de Wheels Fanatik. Ce tensio est pour le meilleur car, il est fiable et fonctionne sur une très grande plage de tension.

Attention un tensiomètre est un appareil de mesure et comme tout appareil de mesure et une vérification et un étalonnage s’impose de temps à autres.

Pour finir avec les tensiomètre, je vous propose de prendre connaissance de deux tensiomètres qui ne sont pas encore commercialisé mais qui sont a priori fort intéressant.

Le tensiomètre de P&Klie Le tensiomètre d’un youtubeur (Russe??)

Je peux donc attaquer le montage ?

J’espère que les éléments que je vous ai donné plus haut vont permettre de débuter vos premier montage. Avant de passer à l’action, je propose de prendre connaissance d’éléments permettant de calculer vos rayons et de lacer votre roue.

Enfin la vidéo qui vous présente mon analyse :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.