Profil de puissance record : analyser vos performances!

Profil de puissance record : analyser vos performances!

Profil de puissance record : analyser vos performances!

NB : dans cette article je vais vous présenter le profil de puissance record. Ayez en tête que différentes définitions de cet outil existe. Certains considèrent que le profil de puissance record est le profil de puissance englobe toutes les performances d’un athlète enregistrées . D’autre comme moi considérons qu’il peut être calculée sur une période donnée et restreinte

En parcourant les statistiques du blog, j’ai remarqué que les articles les plus populaires sont sans aucune contestation les articles liés à l’entrainement et plus particulièrement la programmation de l’entraînement.

Notamment :

En regardant tous ces sujets de près, je vois que j’ai complètement oublié de de vous présenter le profil de puissance record.

C’est quoi le profil de puissance record

Le profil de puissance record (PPR ou RPP ou MMP en anglais) est un outil de modélisation de la performance qui existe depuis une quinzaine d’année et qui c’est démocratisé depuis seulement 5 ans avec l’augmentation des utilisateurs de capteurs de puissance.

Il est difficile d’attribuer la paternité exacte de cette représentation mais on peut dire qu’elle présente dans la suite logiciel de TrainingsPeaks (Notament WKO+) depuis très longtemps.

Cette représentation n’est ni plus ni moins une courbe qui est construite en connectant des points particuliers caractérisant vos performance anaérobie et aérobie.

Cest points sont des couples temps t, puissance P qui représente la temps de soutient de P pendant une durée t.

WKO+ a défini des instants t caractéristiques1 représentant des puissances elle aussi caractéristiques de la performance de l’athlète.

Ces points sont : 1s, 5s, 30s, 1min, 3min, 3.5min, 4min, 4.5min, 5min, 5.5min, 6min, 6.5min, 7min, 10 min, 20min, 30min, 45min, 1h, 2h, 3h, 4h

On fini la représentation en plaçant les points dans repère avec une échelle logarithmique en x et une échelle linéaire en y puis, on lie les points entre eux.
Dans le cas d’un outils de comme un tableur (Calc de libreofficeExcel c’est mal)

Bon très bien mais si je suis ni informaticien ni un spécialiste des tableurs?

Comment je trace cette courbe?

Pour tracer votre profil de puissance record à partir des données de votre capteur, il existe des solutions et pour beaucoup d’entre elles, gratuites!

Alors on a :

  • WKO+ de trainingpeaks. Agh devil!!! Je ne vous donne pas de liens car il est payant et pas ergonomique! (Ça n’engage que moi!!!!)
  • Golden Cheetah – gratuit et open source
  • Srava
  • Notre version en python – pour les geeks ou les analystes du domaine
PPR dant golden cheetah
PPR dant golden cheetah
strava profil de puissance record
Le profil de puissance record dans les outils d’analyse de Strava!

Ça sert à quoi ce profil de puissance

Bon c’est bien, on a de quoi affichée cette représentation qu’est le profil de puissance record mais je ne vous ai pas encore indiqué à quoi elle nous servir…

Pour moi, il y a deux utilisation principale du PPR :

  • l’évaluation de la progression
  • la calibration des séances d’entraînement

Nous détaillons ces 2 applications ci-dessous :

Juger la progression

Pour juger de la progression (ou de la régression! Ça arrive aussi), c’est très simple il suffit de prendre 2 courbes de PPR construite avec 2 jeux de données provenant de 2 périodes différentes et de les représenté sur la même courbe.
Tous les parties où la courbe correspondant aux données récemment acquises est au-dessus de l’autre courbe correspondent à une progression d’autant de watt qu’il séparent les deux courbes.

De cette manière, on peut comparer les données de 2 saisons différentes, de 2 parties d’une saison.
Toutes les combinaisons sont possibles (voir les images provenant de strava)

comparaison profil de puissance record
Exemple de comparaison de 2 profils de puissances record à l’aide des outils intégrés dans strava

Calibrer une séance

L’autre application principale consiste à utiliser cette courbe pour calibrer des séances d’interval training!
Par exemple, à quelle puissance faire une séance de développement de la PMA? Souvent on refait un test de PMA voir on utilise des données d’un test existant.
Cependant le premier est traumatisant et avec le second vous utilisez des information potentiellement obsolète.
En effet, on a vite fait de passer un palier de PMA (ça peut arriver en 2 semaines…)

Pour palier ça se problème est d’aller regarder dans le PPR au temps de maintien voulue. Par exemple si on travail à 90% de la PMA on va aller chercher la valeur pour un temps de maintien de 20 min2.

Est ce qu’il y a des limites?

A mon sens le problème du PPR est qu’il n’utilise pas toutes les valeurs de puissance pour être construit.
On peut ne pas voir des données ou caractéristiques du coureur en dehors 21 valeurs que nous avons donné un peu plus haut dans cette article.

Alors prêt à l’utiliser le profil de puissance record.


  1. Enfin cette définition d’instant caractéristique a été choisi de façon arbitraire et peut être remise en question voir doit être remise en question. 
  2. C’est dans ce cas que les qualités de l’entraîneur apparaissent car c’est lui qui est capable de choisir la bonne durée par exemple à 90% suivant les athlète c’est potentiellement une valeur entre 16 et 22 min. C’est donc l’expérience de l’entraineur et sa connaissance de l’athlète qui rentre en jeu. 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.